Animaux ou portraits, les peintures d’Olivier Specio parlent d’un territoire inconnu. Les lieux n’existent pas dans ses peintures, seul l’individu, sous toutes ses formes, reste le lieu d’une bataille, celle d’une pensée raisonnée qui tente de répondre au chaos.
L’animalité dans ses peintures ne parle pas seulement d’instinct, mais davantage des traces de son passage. Dure à contrôler, blessante ou tout simplement sombre, elle nous laisse des stigmates. Des portraits marqués par ce glissement permanent, d’une pensée à un mot, d’une image à une réalité.
Pas de lieu défini donc, mais un va et vient, entre notre monde inventé et la réalité poignante. L’animal c’est une métamorphose, celle qui est nécessaire.
Le réalisme de ses peintures est lié à des images mentales, comme des photographies de ses pensées qu’il tente de déchiffrer. Une peinture souvent expressionniste, où les couleurs ressemblent à nos sentiments les plus isolés et à des sursauts de réalité.

Animals or portraits, Olivier Specio’s paintings reference an unknow territory. The places in his paintings do not exist, only the individuals, in all their forms wrestling with rational ideas trying to make sense of the chaos. The animality in his paintings doesn’t only represent instinct but also the marks that it can leave. Difficult to control, harmful or simply somber, they leave stigmata. His portraits exhibit a continual movement, from a thought to a word, from an image to another reality.
Because places aren’t defined, there is a constant to and fro between our imaginary world and bitter reality. The figurative aspect of his paintings corresponds with mental images, like photographs of his thoughts that he tries to decipher. He uses colour in an expressive manner, touching on isolated feelings and bringing us glimses occasional of reality.


expositions

 (sélection)

  • Growing pains : a rooftop renaissance / exposition collective / Modular Space / Berlin
  • Almost night / exposition personnelle / galerie Monika / Bordeaux
  • At last we fly step 2, exposition, Galerie The Island, Bristol (UK)
  • Rêves / exposition personnelle, co-production Barbara Carlotti, Eysines
  • Mises à Jours, Olivier Specio et Myriam Méchita, Galerie des Etables, Bordeaux
  • les bois, les crocs et les visages d'ombre, expo personnelle, Eysines
  • At last we fly, exposition espace Mably, Bordeaux
  • Chambre 14, co-écriture de performance avec Myriam Mechita, Palais de Tokyo, Paris
  • Nuit Blanche, exposition personnelle, Oran
  • Sleep disorders VI, magazine et expo collective, Paris-Berlin
  • La Goutte d’Or, fresque/résidence, Paris
  • Faraway so close, exposition, Subliminal Projects, Los Angeles
  • L’élégance de ma reine, exposition personnelle, Nakunoeil, Bordeaux
  • Balafre, texte et vidéo, Printemps des Poêtes, Québec
  • Bdx Lax, expo collective, Espace Saint Rémi, Flash/Subliminal Projects, Bordeaux
  • Hopital de jour, galerie Carolina Rojo, Saragosse
  • Hopital de Jour #2, Centro de Histora, Saragosse

publications

  • L’élégance de ma reine, ed. Nakunoeil
  • Variations Sauvages, ed. Graisse Animale
  • Cria Cuervos #1,ed. du Parasite
    Cria Cuervos #2, ed. du Parasite
  • Graisse Animale #1, #3, #5
  • Sarah Magazine #1
  • Latex For Fun 00/00 ed.
  • Le Bordel , ed. La Sainte Machine
  • Antéguide, ed. La Sainte Machine
  • Coup de Poing, ed. De Mèche

lire le portrait d'Olivier Specio sur 10.15 :
http://www.10point15.com/portrait/olivier-specio/